La surveillance numérique en temps de pandémie

Auteurs

  • Ana Cristina Aguilar Viana  Université Fédérale du Parana

Résumé

Le contrôle de la santé publique est un devoir des gouvernements. Pour exercer ce devoir de manière efficace, un État peut utiliser certaines prérogatives limitant les droits et garanties des citoyens. La pandémie du coronavirus a révélé en 2020 des situations inquiétantes concernant la surveillance de la population, notamment avec le soutien des nouvelles technologies, dont l’efficacité permet aux États d’exercer des contrôles plus rigoureux afin de maîtriser la propagation du virus.

Grâce aux commodités offertes par les nouvelles technologies, un grand nombre de nations utilisent des dispositifs numériques pour lutter contre la progression du virus. Toutefois, la réalité s’est avérée un exercice de surveillance intensifiée face à la pandémie, lequel accélère aussi le processus de transformation numérique de la société, dont les citoyens sont surveillés de façon toujours plus continue.

Donc, ce qui devait devenir une exception dans une situation d’urgence se transforme en condition permanente sous la justification de la surveillance du virus et de la santé. Cette pratique peut excéder les limites de la vie privée des gens, car elle peut violer les limites de l’intimité et c’est la raison pour laquelle on s’interroge sur la mesure dans laquelle les gouvernements peuvent agir. Désormais, face à une situation régulière d’urgence et à ces limitations constantes des garanties et des droits fondamentaux, les instruments de contrôle et de surveillance doivent être considérés et étudiés.

De ce fait, pour appréhender le scénario contemporain de la surveillance des individus en une période de transformation numérique, ainsi que ses violations, il est essentiel de considérer en premier lieu l’étude de la surveillance et aussi les aspects caractéristiques de l’univers des données. Pour cette raison, nous identifions dans cet article en première approche, les étapes et les phases de la surveillance mises en évidence par la recherche bibliographique, ainsi que le scénario contemporain du capitalisme de surveillance résultant des données. Puis, dans un deuxième moment, nous examinons les types de surveillance et de violations des droits des citoyens qui sont évoqués pendant la pandémie du coronavirus.

Biographie de l'auteur

Ana Cristina Aguilar Viana , Université Fédérale du Parana

Doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’Université Fédérale du Parana (Brésil)

Téléchargements

Publiée

2021-08-05

Comment citer

Aguilar Viana, A. C. (2021). La surveillance numérique en temps de pandémie. Revue Internationale De Droit Des données Et Du numérique, 7(1), 165–178. Consulté à l’adresse https://ojs3.imodev.org/?journal=RIDDN&page=article&op=view&path[]=412